Depuis des années, des compagnies minières veulent exploiter l’uranium dans la région du Grand Canyon du Colorado et d’autres sites sacrés pour les Autochtones du Sud-ouest. De plus, l’uranium devrait être transporté jusqu’à l’usine de retraitement en Utah, dans des camions banalisés, à travers les territoires de plusieurs tribus et quelques villes et villages le long du trajet (voir carte plus bas). En ce mois de juin 2017, l’association ‘Haul No!‘ – ‘Non au Transport!’ – effectue une tournée le long du trajet, pour rendre visite aux communautés affectées. La tournée a commencé le 13 et doit se terminer le 25. Ci-dessous, traduction d’un article de Brenda Norrell et d’un communiqué de Haul No! du 6 juin expliquant les raisons de la tournée.

 

Une Compagnie Minière Canadienne Empoisonne la Montagne Ute et Menace la Terre Sacrée des Havasupai dans le Grand Canyon

Par Brenda Norrell
Publié sur Censored News
Le 16 juin 2017
Traduction Christine Prat

 

La “Tournée Haul No!” dénonce et résiste en ce moment à l’extraction et au transport d’uranium sur les terres sacrées des Ute de Ute Mountain et des Havasupai, et à la menace pesant sur l’eau souterraine des Ute et celle du Grand Canyon.

Des terres sacrées sont en train d’être profanées par le traitement de l’uranium et l’eau et le sol sont menacés par le transport d’uranium à travers les territoires Ute, Navajo et Supai.

Les Ute de Ute Mountain dépendent de l’eau souterraine pour leurs puits d’eau potable.

“Aidez-nous, s’il vous plait, à fermer cette usine” dit Yolanda dans une vidéo, sur sa terre natale. “Nous n’avons pas besoin d’un supplément de ces déchets néfastes.”

Energy Fuels, du Canada, est propriétaire de l’usine White Mesa et de Canyon Mine.

Canyon Mine menace actuellement d’empoisonner les terres sacrées des Supai à Red Butte, près du Grand Canyon.

“Haul No! est une tournée de prise de conscience et d’action conduite par des Autochtones le long du trajet projeté pour le transport. Nous avons l’intention de propager la prise de conscience et de stimuler l’action pour assurer que le Grand Canyon, les sites sacrés, et nos communautés soient protégés de cette menace mortelle,” disent les organisateurs Autochtones.

La Tournée se terminera au Rassemblement Havasupai du 23 au 25 juin 2017.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
Mardi 6 juin 2017

Contact:
Klee Benally, (00 1 928) 380-2629, indigenousaction@gmail.com
Sarana Riggs, (00 1 928) 255- 7126, stopcanyonmine@gmail.com

 

La Tournée ‘Haul No!’ s’Oppose à l’Extraction et au Transport d’Uranium dans la région du Grand Canyon

Grand Canyon, Arizona – Etant donné qu’Energy Fuels Inc. (EFI) menace de commencer à extraire de l’uranium sur des Terres sacrées Autochtones gérées par le Service des Forêts des Etats-Unis, à seulement quelques kilomètres du Grand Canyon du Colorado, Haul No! a organisé une tournée d’action et de prise de conscience le long du trajet prévu pour le transport [de l’uranium] de Canyon Mine.

Qui: Haul No! est un groupe de bénévoles dirigé par des Autochtones en collaboration avec les communautés et les dirigeants Autochtones, des organisations écologiques et des activistes de la base qui travaillent à arrêter le colonialisme nucléaire dans le Sud-ouest.

Quoi: La Tournée Haul No! consiste aussi en conférences sur les impacts de l’extraction d’uranium sur la santé publique, la culture et l’environnement, et un atelier d’action directe. Partie de l’usine [de retraitement] d’uranium White Mesa, également dirigée par EFI, elle s’est arrêtée ou s’arrêtera dans les communautés Autochtones touchées et dans la ville de Flagstaff, et se terminera sur le site sacré de Read Butte, près de Canyon Mine.

Où et quand: Du 13 au 25 juin 2017 (voir planning plus bas)

Pourquoi: Jusqu’à 12 camions, transportant chacun 30 tonnes de minerai d’uranium hautement radioactif, doivent passer quotidiennement à travers des communautés pour la plupart de petites réserves. La Nation Havasupai a attaqué en justice le Service des Forêts des Etats-Unis pour avoir négligé d’appliquer complètement la procédure de consultation des Havasupai lors de sa Déclaration d’Impact Environnemental de Canyon Mine de 1986. On attend toujours la décision de la Cour d’Appel du 9ème Circuit.

Bien que la Nation Navajo ait interdit le transport d’uranium sur son territoire depuis 2012, EFI aurait l’autorisation de l’état d’Arizona à cause de problèmes de juridiction [Note: les routes nationales qui traversent la Réserve relèvent de la juridiction de l’état].

Une éventuelle contamination radioactive du sol, de l’eau, et de l’air par la mine Canyon Mine, l’usine White Mesa, et le transport d’uranium, toucherait le nord de l’Arizona, le sud-est de l’Utah, le Fleuve Colorado, Moenkopi Wash, la Rivière San Juan, et les terres et les ressources culturelles des peuples Havasupai, Hopi, Navajo, Ute et Paiute.

 

 

La Tournée:
La tournée Haul No! est ouverte au public et gratuite.

 

Mardi 13 juin, Bluff, Utah
Au Centre Communautaire

Mercredi 14 juin, Oljato – Monument Valley, Utah
Au Centre d’Accueil de Monument Valley

Jeudi 15 juin, Kayenta, Nation Navajo, Arizona
Mairie de Kayenta

Vendredi 16 juin, Tuba City, Nation Navajo, Arizona
A l’auditorium de Greyhills

Samedi 17 juin, Cameron, Nation Navajo, Arizona

Lundi 19 juin, Flagstaff, Arizona
Coconino Center for the Arts

Du 23 au 25 juin, Red Butte, Arizona
Rassemblement de prières Havasupai.

 

Photos & interviews sur demande.

 

PROTEGEZ L’EAU SACREE MAINTENANT !
PROTEGEZ VOTRE DROIT A UN COMMENTAIRE PUBLIQUE !

 

 

« Alors que nous avons instruit les gens de la communauté, et éveillé leur conscience, dans tout le sud-ouest du Dakota du Sud et le nord du Nebraska sur le fait que l’eau souterraine se mélange avec le produit des fuites et déversements de la mine d’uranium de Cameco à Crow Butte, pour rendre les citoyens de base capables de se rendre compte de la qualité de leur eau potable, de leur droit à de l’eau saine, et de la responsabilité des compagnies vis-à-vis du peuple Américain, le Conseil de l’attribution de Licences de la Commission de Régulation Nucléaire du Gouvernement Américain a décidé que le peuple NE mérite PAS d’audition publique de commentaires pour exprimer ses inquiétudes concernant la précieuse nappe aquifère Ogallala et les effets de la mine d’uranium sur l’eau et la santé, avant l’audience du 24 août. Qu’est-ce qui ne va pas sur cette photo ? »

Debra White Plume, Intervenante Oglala Lakota dans l’affaire contre Cameco, Inc., et dirigeante d’Owe Aku (Retrouvez la Voie).

 

OweAku7-9-2015

 

Le Conseil de l’attribution des Licences de la Commission de Régulation Nucléaire des Etats-Unis a décidé de NE PAS tenir d’audition des commentaires publiques concernant le renouvellement de la licence du plus grand producteur d’uranium du monde, la firme basée au Canada Cameco, pour sa mine d’uranium par lixiviation in situ de Crow Butte, près de Crawford, Nebraska. Comment est-ce possible ?

Les Lakota, Owe Aku et la Tribu Sioux Oglala de la Réserve Indienne de Pine Ridge, dans le sud-ouest du Dakota du Sud, et le Conseil des Ressources de l’ouest du Nebraska s’opposent à la demande de renouvellement de Cameco, en tant qu’intervenants, à l’audience fixée au 24 août 2015. Le Conseil de l’attribution des Licences Atomiques de la Commission de Régulation Nucléaire a décidé d’accepter des commentaires écrits aux adresses:
hearing docket@nrc.gov and Nicholas.Sciretta@nrc.gov and Sachin.Desai@nrc.gov

Pour plus d’informations sur l’affaire et sur le travail d’Owe Aku, et comment nous aider, veuillez visiter notre site : www.oweakuinternational.org Merci!
Et pour en savoir plus sur notre documentaire: Crying Earth Rise Up

 

L’eau (Mni) est sacrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI VOUS DEVEZ NOUS AIDER A COLLECTER 10000 DOLLARS

Nous sommes impliqués dans une lutte à la ‘David et Goliath’ menée par nos avocats militants et de braves scientifiques contre la plus grande, la pire compagnie d’uranium au Monde !

Nous nous efforçons de protéger notre eau souterraine, dont nous savons par des études approfondies qu’elle est connectée au site de la mine d’uranium de lixiviation in situ de la firme Cameco, et que nos eaux de surface coulent jusqu’à Pine Ridge de la mine qui se trouve à Crawford, Nebraska, à 48 km à vol d’oiseau. S’il vous plait, aidez-nous ! Nous voulons protéger la précieuse Nappe Aquifère Ogallala de la radioactivité de la mine et du thorium, du cadmium, de l’arsenic et de beaucoup d’autres produits mortels qui pourraient s’en échapper pour toujours, sans parler des énormes quantités d’eau utilisées (35000 litres à la minute) et du stockage de MILLIARDS de litres d’eau usée radioactive en profondeur dans le sol, pour toujours !

En 2007 Owe Aku et des alliés ont déposé une requête pour obtenir le statut d’ ‘intervenant’ dans le processus de renouvellement de la licence de la compagnie canadienne Cameco, Inc. pour la mine d’uranium par lixiviation in situ de Crawford, Nebraska. Le quartier général d’Owe Aku (Retrouvez la Voie) est dans la Réserve Indienne de Pine Ridge, dans le sud-ouest du Dakota du Sud. Owe Aku est une organisation de base Lakota pour la préservation et la revitalisation culturelles, qui cherche aussi à protéger les droits de l’homme et le droit des générations à venir de vivre comme peuple Lakota.

La Réserve de Pine Ridge est riche de culture et d’histoire Lakota. Ce que pense la plupart des gens, c’est que c’est le pays de Red Cloud, Crazy Horse et Black Elk. Cependant, nous ne sommes pas des reliques poussiéreuses sur une étagère de musée, nous vivons et respirons dans le monde d’aujourd’hui, et nous avons besoin d’aide pour financer notre affaire en justice contre Cameco, le plus grand exploitant d’uranium au monde !

Après près de 10 ans d’audiences secondaires et beaucoup de batailles juridiques de la part de nos avocats bénévoles, le Conseil d’attribution des Licences Atomiques de la Commission de Régulation Nucléaire a fixé notre affaire au 24 août 2015 et s’attend à ce que les audiences durent une semaine.

Lorsque nous avons enregistré notre plainte, nous étions les premiers intervenants à déposer contre une compagnie d’uranium aux Etats-Unis depuis 17 ans. Maintenant çà fait presque 27 ans ! S’il vous plait, aidez-nous à collecter les fonds pour pouvoir faire venir nos témoins experts à l’audience du 24 août et aider notre équipe juridique à y venir aussi, ils ont travaillé bénévolement et pris à leur charge la plupart de leurs dépenses depuis près de 10 ans. Maintenant, il est temps que les gens qui aiment l’eau et la santé se mobilisent et nous aident à payer quelques dépenses !

Les avocats et les juges de l’Energie Nucléaire se sont pliés en quatre pour faciliter les choses pour Cameco et les exploitants miniers et les régulateurs ont dissimulé le fait que des défauts et des fractures répandent les contaminants de la mine, mais ils l’ont su depuis au moins 1989 quand ils ont eu le ‘Whistleblower’ Jim Petersen.

Maintenant que la mine fonctionne depuis 30 ans en amont de Pine Ridge, répandant des contaminants dans des canaux qui touchent les gens, les animaux, les plantes et les oiseaux, le cancer, le diabète et autres problèmes de santé dévastent les Oglala avec ce qui équivaut à un génocide écologique.

Aidez-nous à constituer un fichier scientifique en faisant des dons pour payer les experts qui doivent témoigner !

Dons: cliquer ici

Copyright © 2015 Owe Aku International Justice Project, All rights reserved.