Publié sur Facebook
Le 20 décembre 2021
Traduction Christine Prat, CSIA-Nitassinan

COMMUNIQUÉ, POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

20 décembre 2021 – Territoire Gidimt’en Non-Cédé, Smithers (Colombie Britannique) :

Les défenseurs des terres Gidimt’en et des soutiens, ont encore une fois expulsé des travailleurs de Coastal GasLink d’un site de forage d’un oléoduc essentiel, protégeant ainsi les sources Wet’suwet’en et réoccupant la zone connue comme « le Camp du Coyote ».

Tôt dimanche matin, selon la loi Wet’suwet’en, les défenseurs du territoire ont appliqué la Notice d’Expulsion de 2020, des Chefs Héréditaires Wet’suwet’en, signifiée à Coastal GasLink, en chassant des ouvriers de l’oléoduc, et en rétablissant la barricade supprimée le 19 novembre, après deux jours d’attaques de la police militarisée.

L’expulsion a eu lieu exactement un mois après que la Police Montée ait effectué 30 arrestations dans le Yintah Wet’suwet’en, réalisant la troisième opération militaire à grande échelle sur une terre Wet’suwet’en non-cédée, depuis 2019. Environ 100 membres de la Police Montée, équipés d’armes d’assaut, de fusils de sniper et de chiens, ont été déployés, alors que les inondations faisaient rage dans toute la province, pour faciliter la construction de l’oléoduc de Coastal GasLink et le vol de terre Wet’suwet’en souveraine.

Les Wet’suwet’en n’ont jamais vendu, abandonné ou renoncé de quelque façon que ce soit au titre sur les terres Wet’suwet’en.

L’action de ce jour fait suite au 24ème anniversaire de la décision Delgamuukw-Gisday’wa d’un tribunal, en 1997, qui prouvait que le titre Aborigène n’avait jamais été éteint dans les 58 000 km² de terres Wet’suwet’en et Gitxsan. La Cour Suprême du Canada reconnaissait les Chefs Héréditaires Wet’suwet’en comme représentants du titre collectif Wet’suwet’en, et Anuc ‘nu’at’en (la loi Wet’suwet’en) comme base de la société Wet’suwet’en.

En violation de la décision Delgamuukw-Gisday’wa, de la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones des Nations Unies, et de Anuc ‘nu’at’en, l’oléoduc de Coastal GasLink a continué sans le Consentement Libre, Préalable et Informé des Chefs Héréditaires Wet’suwet’en.

Au début de l’année 2020, des Chefs Héréditaires représentant les cinq clans de la Nation Wet’suwet’en ont publié une notice d’expulsion à Coastal GasLink, ce qui a conduit à une série de barricades dans le pays Wet’suwet’en et déclenché des actions de solidarité dans tout le pays. Aujourd’hui, cette expulsion s’applique à nouveau.

« Coastal GasLink n’a pas et n’aura jamais le consentement du système de gouvernance Héréditaire Wet’suwet’en et devrait s’attendre à ce que la loi Wet’suwet’en s’impose sur nos terres. Aucune violence d’état contre nous ne nous fera oublier notre responsabilité de protéger l’eau et la terre pour toutes les générations à venir », dit Sleydo’, porte-parole du Gidimt’en Checkpoint.

Contact pour les médias : Jennifer Wickham, Coordinatrice Média du Gidimt’en Checkpoint, yintahaccess@gmail.com

Notice d’expulsion des Chefs Héréditaires : https://unistoten.camp/wetsuweten-hereditary-chiefs-evict-coastal-gaslink-from-territory/

***

AGISSEZ :
Venez au camp
Organisez un rassemblement ou une action dans votre région
Publiez une déclaration de solidarité de votre organisation, par email à yintahaccess@gmail.com
Faites pression sur les gouvernements, les banques et les investisseurs
Faites un don : yintahaccess.com/donate
Partagez, faites savoir.

Site web : yintahaccess.com

IG: @yintah_access
Twitter: @Gidimten
Facebook: @wetsuwetenstrong
YouTube: Gidimten Access Point
TikTok: GidimtenCheckpoint

#ShutDownCanada #WetsuwetenStrong #AllOutForWedzinKwa #ExpectUs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *